7 octobre 2017 - 10 h 00 min

Saint-Laurent-de-Trèves France

Les cans de Ferrière et de l’Hospitalet regorgent de nodules de fer qu’il est facile de récolter en se baladant. A partir de ce matériau, nous fabriquerons du fer en suivant la technique du « Bas fourneau », utilisée par les celtes depuis l’âge du fer (700 ans avant JC), et dont on trouve de nombreuses traces dans les environs. Pendant deux jours il faudra récolter et broyer les nodules, fabriquer un four en argile et matériau réfractaire, allumer et alimenter en minerai et charbon de bois, et puis souffler, souffler, souffler sans fin et de manière très régulière, pour que là-dedans la température monte à plus de 1200 degrés et que le fer se sépare de la roche.
Une animation « Forge » sera proposée en parallèle par plusieurs forgerons amateurs.

Voici comment cela se passera :

Samedi 7 octobre :
– à partir de 9 heures, sur la place de Saint Laurent : montage du four en briques et argile
– 11 heures : départ en balade – collecte de nodules de fer sur la can. rendez-vous au parking à côté de l’église. Prévoir de bonnes chaussures et le Pique Nique)
– en milieu d’après midi : retour de l’équipe de prospection, broyage des nodules de minerai fer (prévoyez si possible des lunettes de protection et une massette)

Dimanche 8 octobre, sur la place de Saint Laurent
– 9 heures : allumage du four
– toute la journée : alimentation du four en minerai et charbon de bois. En parallèle, animations « forge » proposée par plusieurs forgerons amateurs
-16h00 : ouverture du four, récupération de la « loupe » de fer.

Les animations sont gratuites. Renseignements et inscriptions : 04 66 45 25 10 (marc Lemonnier)

PS : d’ici là : soyez attentifs lors de vos balades sur la Can ou sur le causse, et ramassez autant de nodules de fer que vous pourrez.Les cans de Ferrière et de l’Hospitalet regorgent de nodules de fer qu’il est facile de récolter en se baladant. A partir de ce matériau, nous fabriquerons du fer en suivant la technique du « Bas fourneau », inventée par les celtes à l’âge du fer (700 ans avant JC), et dont on trouve de nombreuses traces dans les environs.
Pendant deux jours il faudra broyer les nodules, monter le four en argile et matériau réfractaire, allumer et alimenter en minerai et charbon de bois, et puis souffler, soufler, souffler sans fin et de manière très régulière, pour que là-dedans la température monte à plus de 1200 degrés et que le fer se sépare de la roche.
Une animation « Forge » sera proposée en parallèle par plusieurs forgerons amateurs.

Voici comment cela se passera :

Samedi 7 octobre :
– à partir de 9 heures, montage du four en briques et argile
– 11 heures : départ en balade – collecte de nodules de fer sur la can (prévoir de bonnes chaussures et le Pique Nique)
– en milieu d’après midi : retour de l’équipe de prospection, broyage des nodules de fer

Dimanche 8 octobre
– 9 heures : allumage du four
– toute la journée : alimentation du four en minerai et charbon de bois. En parallèle, animations « forge » proposée par plusieurs forgerons amateurs
-16h00 : ouverture du four, récupération du minerai

Renseignements et inscriptions : 04 66 45 25 10 (marc Lemonnier)

PS : d’ici là : soyez attentifs lors de vos balades sur la can ou sur le causse, et ramassez autant de nodules de fer que vous pourrez.